Maître Restaurateur Solier

Le carreau de ciment, c’est l’Histoire d’une région : la Provence

C’est à Viviers (Ardèche), que l’entrepreneur de travaux publics Etienne Larmande découvrit « que la chaux hydraulique, seule ou mélangée à de l’argile calcinée, du sable et de l’eau, produit une matière aussi dure que la pierre et sans cuisson ». Le brevet d’invention fut accordé en septembre 1859. Le procédé permet de produire des carreaux du plus bel effet pour les sols à des prix modérés.

carreaux ciment - SOLAG
CARREAUX-CIMENTS-04-HD

Pour pouvoir incruster des dessins polychromes, Larmande demanda à un serrurier de Viviers, Auguste Lachave, de concevoir le matériel de fabrication, les « diviseurs » de bronze destinés à répartir les couleurs qui étaient réalisées avec de la poussière de marbre.

Extrêmement robuste, ce carreau continue à durcir en vieillissant.
La fabrication s’est développée de Marseille à Avignon. Au départ destiné à la bourgeoisie, il est vite utilisé dans les maisons populaires. Il s’est répandu en Europe, dans ses colonies et jusqu’en Amérique Latine. Sa fabrication s’est éteinte en Europe dans les années 70.

carreaux ciment - solag

RESTAURATION


Avec la connaissance de leur provenance, de leur âge, du type de pose mis en œuvre, de leur devenir, un procédé de restauration vous sera proposé : ponçage, décapages, traitements de surface (polissage, cire chimique ou naturelle…).


Toujours « Plus »
En cas de décors disparus, ceux-ci pourront être reconstitués.

patines sur carreaux ciment par solag - avant
patines sur carreaux ciment par Solag - après
mosaïque de carreaux ciment restaurés par Solag
exemples de décors sur carreaux de ciment

Exemples de restaurations :

Top