SOLAG Aucun commentaire

Conservation de sols en Granito

Le granito comme le terrazzo est un matériau de construction constitué de fragments de pierre naturelle et de marbre colorés agglomérés à du béton, pour les sols récents (après 1920) et à la chaux pour les sols anciens. Il est ensuite poncé puis poli jusqu’à lui donner le brillant d’une pierre marbrière.

La différence notable entre ces deux matériaux est le fait que le terrazzo est coulée sur place en une seule fois, contrairement au granito qui est fabriqué en usine sous forme de dallage.

Le terrazzo est l’un des sols les plus anciens. Pendant l’Antiquité, quand les notables faisaient appel à des mosaïstes pour réaliser des mosaïques en marbre pour leurs sols, les moins fortunés, eux, utilisaient le terrazzo issu des débris du marbre, qui était bien plus économique !

Il fait son apogée au XIIIème siècle dans le nord de l’Italie et plus particulièrement à Venise (d’où son nom de “jetée vénitienne”) ! Ces matériaux étaient particulièrement stable en milieux humides, ce qui leur a permis d’être le principal constitutif des sols des palais vénitiens tels que le Palais des Doges, dont la salle du grand conseil représente à elle seule une surface de 1 325 mètres carrés d’un seul jet.

En France, de nombreux sols et escaliers ont été réalisés en terrazzo dans les années 1920/1930, le granito quant à lui fait son apogée dans les années 1950/60. Tombé en désuétude, il est ensuite redécouvert par les milieux architecturaux et décoratifs au début des années 1990.

Pourquoi choisir de conserver votre sol ?

La conservation d’un sol, en Granito, est un ensemble d’actions visant à interrompre le processus de dégradation du sol, à le consolider afin de le conserver et en maintenir l’esthétique à l’instant “t”. Votre sol ne retrouvera pas son aspect originel, mais gardera la patine du temps passé.

A quel moment dois-je envisager la conservation de mon Granito ?

Ce que je reproche à mon sol :La conservation d'un Granito permet de :
- je n'arrive plus à le nettoyer correctementd’éliminer l’encrassement général (éclaircissement de la surface)
- il est devenu terne, malgré un nettoyage fréquentde raviver les couleurs fades
- il y a des micro rayuresfaire disparaître les rayures
- il y a des différences de brillance entre certains carreaux de la même surfaceremonter en brillance par polissage
- il y a des carreaux manquants et/ou des éclats sur la surface du carreaucombler les manques pour recréer l'esthétique du carreau
- il y a des endroits où les carreaux ont disparus, et les trous ont été comblés par du cimentrecréer les éclats de pierre par un travail de patine

Un sol pour les férus de nature :

Matériau : Granito
Finition : Poli-brillance
Superficie :  138 m²
Temps d’intervention : 2 jours
Budget :  2 200 €
Lieu :  Sault (84)

En vente depuis des années, l’ancien Hôpital de Sault, bâtisse du 18ème surplombant la falaise, a été racheté par un passionné de VTT, pour le transformer en gîte étape pour les cyclistes et amateurs de sport en pleine nature !

L’ancien Hôpital de Sault c’est 1 600 m² à réhabiliter. Il devient dès 2020 “Le Nesk“.

Laissée à l’abandon, cette bâtisse redore son blason, mais qu’en est-il de ses sols ?

Au deuxième étage, c’est près de 140 m² de Granito qui s’étendent sur toute la surface. Recouvert de gravats et autres restes de chantier, le sol était empreint de micro-rayures et taches récalcitrantes… Ce sont les vestiges de 18 mois de chantier que SOLAG a dû effacer grâce à ses techniques spécifiques de conservation. Les actions principales de cet ouvrage ont été un décapage des lieux, accompagné d’un polissage de la surface.

Un sol à entretenir avant sa mise en location :

Matériau : Granito
Finition : Poli-brillance
Superficie :  35 m²
Temps d’intervention : 1 jour
Budget :  1 000€
Lieu :  Montfavet (84)

Le sol est plan, néanmoins les anciens locataires n’ont pas entretenu le sol comme ils auraient dû. Les joints se sont encrassés, l’entretien quotidien est devenu difficile et surtout la brillance a disparu. Le propriétaire a tout essayé, mais rien n’y fait. Alors que faire ?

La conservation de ce sol en Granito a permis d’enlever les résidus des produits d’entretien, de raviver les couleurs de ce sol tout en décapant les carreaux, sans passer par un ponçage. Grâce au polissage l’entretien est faciliter, et la brillance est revenue !

Un bar en rénovation :

Matériau : Granito
Finition : Poli-brillance
Superficie : 37 m²
Temps d’intervention : 2 jours
Budget : 1200 €
Lieu : Cavaillon (84)

A la fin des travaux de rénovation du “Cavaillonnais”, les sols étaient particulièrement meurtri par le passage des différents corps de métier. Ainsi, nous constatons des micro-rayures et des éclats, des joints ont partiellement disparus et le sol est également terne. Puisque l’aspect général convient au propriétaire des lieux, nous lui proposons une conservation des lieux.

Après un décapage des surfaces, nous avons rejointé certains carreaux, rebouché les éclats par solution teintée au couleur du liant et terminé cet ouvrage par un polissage des lieux.

Une maison pimpante :

Matériau : Granito
Finition : Poli-brillance
Superficie : 110 m²
Temps d’intervention : 4 jours
Budget : 1900 €
Lieu : Bédarrides (84)

N’arrivant plus à nettoyer correctement ses sols, le propriétaire des lieux souhaite retrouver un sol homogène en brillance et faire disparaître les restes de l’ancien ameublement.

SOLAG en procédant à la conservation du Granito, effectue un décapage de ces surfaces, ce qui permet d’enlever l’encrassement et de raviver les couleurs. Par polissage, nous avons pu remonter en brillance toutes les pièces de cette maison afin de ne plus constater de brillance disparate.

SOLAG, pour l’amour des beaux sols
La qualité reconnue par ses pairs et les institutions françaises.

Vous pouvez retrouver toutes nos autres interventions sur un sol en “Granito” sur notre blog.

SOLAG Aucun commentaire

Combiner les matériaux pour un sol « mix & match » unique

Depuis quelques années déjà, le mélange des genres et des matières connaît un immense succès ! Cette tendance a trouvé son petit nom le « mix & match ».

Un sol mix & match : Pierre / parquet
Mix & Match - Marbre aux motifs multiples

Mais qu’est-ce que le ” mix & match ” ?

C’est tout simplement l’audace d’oser accoupler et mélanger les matières, les couleurs et les motifs, pour un effet déco tout à fait unique et raffiné. Son objectif est de réussir à créer un ensemble harmonieux, tout en créant des effets de rupture.

À l’origine, cette tendance a fait son apparition dans le domaine de la mode.

Quelles sont les faux pas à éviter pour un “mix & match” réussi ?

Ce qu’il est important de garder en tête :

  • le mélange des genres doit être subtil,
  • trop de matières et/ou de couleurs différentes peuvent vite rendre le projet incohérent et enlever toute l’harmonie d’une pièce.

Pour les néophytes, les règles de style sont un cadre sécurisant, il est donc impératif d’éviter de faire trop de mélanges (nous vous recommandons un maximum de trois matériaux/couleurs). L’importance d’une composition aux multiples matériaux c’est que chaque matériau ait un rôle bien défini comme mettre en valeur une partie de la pièce, séparer une pièce en deux espaces en créant des cloisons imaginaires… Trouver le bon équilibre est la clé du succès !

Néanmoins, il n’est pas interdit de s’affranchir de temps en temps des règles de déco pour réinventer au plus proche de sa personnalité son intérieur !

Trouver la pièce la plus judicieuse pour placer mon “mix & match” ?

Les pièces les plus susceptibles de recevoir cette tendance sont :

  • La salle de vie (salon, salle à manger)
  • La cuisine
  • La salle de bain
  • Le couloir

Qu’en est-il de l’entretien de mon sol lorsque je mélange les matériaux ?

Le tout étant de ne pas se compliquer la vie quant à l’entretien ! Et également de perpétuer, au fil des années, votre engouement pour cette esthétique unique.

En trouvant le traitement adapté à votre mode de vie ainsi qu’à l’ensemble de votre “Mix & Match”, SOLAG vous donnera la solution pour minimiser l’entretien futur de vos sols.

Grâce à des protocoles d’entretien adaptés au traitement positionné, l’entretien de vos sols sera simple et garantira la durabilité de l’esthétique et les qualités techniques des protections mises en œuvre.

B.B.

Vous pouvez retrouver nos autres astuces sur notre blog.

SOLAG 10 commentaires

Le carreau de ciment : Une histoire et une technique à part entière

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’une catégorie de sol, que j’affectionne tout particulièrement. Elle a longtemps été une laissée pour compte au profit des carreaux en céramique. Néanmoins, au cours des dernières années elle a fait un énorme retour en force et s’est imposée comme la touche rétro chic par excellence. Vous l’aurez deviné il s’agit bien évidemment : des sols en carreaux de ciment !

Je sais ce que vous allez me dire ! « Puisque c’est à la mode, tout le monde en a, moi je veux de l’originalité… Et bien vous auriez tort ! Les carreaux de ciment sont tellement différents les uns des autres que personne ne peut avoir les mêmes et ça, c’est vraiment chouette !

Sol en carreaux de ciment avec motifs

Le carreau de ciment, mais qu’est-ce que c’est ?

Un peu d’histoire…

Une création ardéchoise :

Le « Carreau-Mosaïque » est le résultat d’un mélange de chaux hydraulique, d’argile calcinée, de sable et d’eau, découvert par Etienne LARMANDE, entrepreneur de travaux publics. Mieux connu sous le nom de carreau de ciment, il fait ses premiers pas à Viviers en Ardèche. Grâce à sa matière aussi dure que la pierre et qui à la différence des carreaux de terre cuite et des tomettes provençales, très en vogue à cette époque, n’a pas besoin de cuisson, il devient l’un des matériau phare du XIXème et début du XXème siècle.

Le brevet d’invention :

Il est accordé en septembre 1859 et le carreau de ciment devient le nec plus ultra des maisons de l’époque puisque son procédé permet de produire des sols décorés de bonne qualité à des prix modérés.

Le déclin du carreau de ciment :

Néanmoins sa production commença à ralentir dès 1945. En effet, le coût de la main d’œuvre devenait de plus en plus important, et n’arrivait pas à s’aligner avec les autres matériaux. Sa production cessa ensuite dans toute l’Europe. C’est ainsi que le carreau de ciment se fît détrôner par les carreaux en céramique, qui sont, pour leur part, bien moins onéreux, grâce à une confection à grande échelle contrairement aux carreaux de ciment. Et oui, il faut savoir qu’un ouvrier efficient ne pouvait produire plus de 5 m² de carreau de ciment par jour…

Usine Lachave

Les diviseurs en bronze

La subtilité des carreaux de ciment, c’est d’être composés de dessins polychromes incrustés dans le carreau. Comment arrive-t-on à de tels résultats ? Une bien belle invention que l’on doit à Auguste LACHAVE, serrurier de Viviers.

À la demande d’Etienne LARMANDE, il conçut des “diviseurs” en bronze de formes géométriques différentes. Ces derniers seront ensuite insérés dans le moule du carreau de ciment pour créer le décor, ce qui permet de répartir les couleurs du motif sans bavure.

L’usine Lachave est ensuite devenue la spécialiste des fabrications de diviseurs.

Diviseur en bronze

La technique de fabrication :

Les carreaux de ciment sont divisés en plusieurs couches de sable et de ciment.

Les différentes étapes de réalisation :
  • La première partie à être fabriquée est la couche visible du carreau.
    • Le diviseur (cité plus haut) est placé dans le moule du carreau.
    • Chaque couleur, à base de ciment Portland, de poudre de marbre et d’oxydes métalliques, est ensuite coulée dans les emplacements souhaité du diviseur.
  • Le diviseur est retiré lorsque le ciment n’est pas tout à fait sec, mais assez solide pour que les couleurs ne se mélangent pas.
  • Le mortier qui constituera la surface du carreau est saupoudré de ciment pur ou de sable.
  • Avant le séchage à cœur de la première couche, on constitue la couche de structure (ou couche “semelle”) à l’aide d’un mortier grossier de ciment gris et de sable.
  • Le tout est placé sous presse (50 à 110 kg/cm²).
  • Démoulé, le carreau est ensuite placé à l’air libre dans des casiers pour le séchage.
  • Plus tard, il est immergé pendant 2 ou 3 heures dans de l’eau afin d’hydrater le mortier et sera enfin mis à sécher au minimum 3 mois.

C’est uniquement grâce à une réaction chimique d’hydratation que le ciment devient aussi dur que de la roche ce qui permet d’en faire des carreaux pour les sols.

Décor carreau de ciment coulé
Moule d'un carreau de ciment
Les différences entre aujourd’hui et avant :

À l’époque, le carreau de ciment était poli après avoir été badigeonné de cire blanche. Le durcissement complet prenait encore quelques semaines, voire plusieurs mois.

De nos jours, cette étape n’a plus lieu d’être puisque la pose est faite différemment. C’est pour cela que nous conseillons d’effectuer un traitement bouche-porant jusqu’à saturation. Il va permettre d’obturer les pores du carreau et le protéger des liquides et graisses, à la suite de la pose.

Petite astuce : Refusez systématiquement les traitements hydrofuges et oléofuges qui ont une durée de vie maximale de 6 à 10 mois !

Et justement, comment entretenir les carreaux de ciment ?

Les sols en carreau de ciment sont très facile d’entretien ! Il suffit d’un seau d’eau chaude, de deux cuillères à café de savon noir mou (ou quatre bouchons de savon noir liquide), d’une serpillière et le tour est joué !

Pour les tâches tenaces, il suffit avec un peu de savon noir de frotter avec le côté « gratounette » d’une éponge ! Et si elle est vraiment coriace ajouter du bicarbonate au savon et frotter d’autant plus. Il ne vous restera plus qu’à rincer.

N’oubliez pas qu’il ne faut jamais utiliser de produits corrosifs sur ce type de sol, car il y a de forts risques de détérioration !

Seau et éponge

Protégeons notre patrimoine…

Pendant que le carreau de ciment était oublié et méprisé en occident, en étant recouvert de moquette ou de tout autre matériau, il a réussi à se faire une place importante dans les pays en développement.

N’oublions pas que les chargés de la conservation du patrimoine ne lui accordaient plus aucun regard : la preuve en est que les sols en carreau de ciment ont très souvent été retiré des églises !

Mais grâce notamment aux diverses émissions de rénovation, le carreau de ciment s’octroie une seconde chance ! Son côté authentique, combiné aux nombreuses possibilités de décors, trouvent grâce aux yeux des passionnés d’ambiance rétro !

Ne laissons pas ce patrimoine partir en désuétude, il s’agit tout de même de notre Patrimoine, au même titre que les façades de nos bâtiments : apprenons à le découvrir et à le protéger !

Bref n’hésitez plus ! Les carreaux de ciment anciens et récents sont faits pour vous !

Et vous, vous êtes plutôt pro ou anti carreaux de ciment ?

Partagez avec moi vos expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, votre avis nous intéresse !

B.B.

Vous pouvez retrouver nos autres articles sur les carreaux de ciment sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

[mc4wp_form id=”70852″]

SOLAG Aucun commentaire

Bien entretenir son sol

Vous viendrez t-il à l’idée de nettoyer votre belle table de ferme en chêne massif avec de l’eau de javel ?
Bien sûr que non !

Mais la toile cirée que vous avez posée dessus pour la protéger, oui.

C’est donc bel et bien avec la couche protectrice qu’il faut accorder vos produits d’entretien, et non le matériau lui même (parquet, marbre, pierre…) !

Pourtant, dans le commerce, on vous vend un produit “spécial parquet”, ou “spécial terre cuite”, peu importe le traitement positionné dessus…

Nous vous soumettons le même raisonnement, mais sur vos sols, en vous proposant les produits d’entretien adaptés à chaque type de finition (cire naturelle, cire chimique, vitrificateur…). Nous vous fournissons également les protocoles d’utilisation correspondants.

Les qualités techniques et esthétiques de votre sol, restauré ou non, ne seront plus altérées par un produit trop agressif, à effet décapant, ou tout simplement non adapté. Votre sol, lui, verra ainsi sa vie prolongée de plusieurs décennies.

produits d'entretien

N’hésitez plus, contactez-nous au 04.90.22.18.31 pour plus de renseignements !

SOLAG Aucun commentaire

NOTRE “GAMME RAVIVEUR” POUR CARREAUX DE CIMENT

carreaux de cimentLabellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » pour la haute performance de notre métier et de nos produits, nous sommes spécialisés dans la restauration et la conservation des sols Carreaux de Ciment.

L’Institut Supérieur des Métiers nous attribue un rôle d’Expert national en restauration de sols et détenteur d’un savoir-faire d’exception. C’est pourquoi nous vous proposons la solution la plus efficace et la plus économique pour entretenir vos carreaux de ciment.

Read more

SOLAG Aucun commentaire

Entretenir vos parquets, un geste simple

Parquet en marqueterie après rénovation

Labellisés « Entreprise du Patrimoine Vivant » pour la haute performance de notre métier et de nos produits, nous sommes spécialisés dans la restauration et la conservation des sols en Parquet.

L’Institut Supérieur des Métiers nous attribue un rôle d’expert national en restauration de sols et détenteur d’un Savoir-Faire d’exception. C’est pourquoi nous vous proposons la solution la plus efficace et la plus économique pour entretenir vos parquets.

POURQUOI CETTE OFFRE ?

Dès sa pose, votre parquet est agressé par le passage, le mobilier, l’entretien non adapté, le rayonnement des UV, et bon nombre d’autres sollicitations. Ainsi, il est courant de constater très rapidement des micro-rayures, des taches pénétrées, un grisaillement en surface, des désagréments esthétiques.

Pour éviter ces vieillissements trop rapides, il est impératif de pratiquer un entretien adapté à chaque type de finition : huile, cire ou vitrification.

Grâce à la composition de chacun de nos produits, la protection en surface est maintenue et régénérée à chaque entretien. De ce fait, le temps n’a qu’une très faible influence sur votre parquet qui voit sa vie prolongée pour de très nombreuses décennies.

LA SOLUTION ENTRETIEN 

Nous vous proposons la première maintenance de vos parquets pour un prix moyen de 12.00€/m² (Après déduction du crédit d’impôt Service à la personne) et la possibilité d’acquérir nos produits d’entretien pour un meilleur suivi (livrés avec protocole d’entretien).

Grâce à la capacité régénérante de notre gamme, vos parquets seront transmis aux générations futures avec l’éclat du neuf, pour un coût moyen d’entretien inférieur à 30.00€ par an.

 

Votre parquet est un SOL DE CARACTÈRE à transmettre aux générations futures

Nettoyage de parquet
SOLAG Aucun commentaire

Dalle Béton Polie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dalle Béton – poncée et polie, sans chimie

Dans nos locaux (379 route de Pernes, 84450 St Saturnin lès Avignon) nous avons transformé un ancien garage pour y installer l’accueil et le secrétariat.
Au sol, une ancienne dalle de béton, coulée il y a plus de 80 ans, a été poncée puis imprégnée d’une couleur jaune (pour l’exemple).

La finition est faîte par polissage (comme pour un Marbre).
Pas de traitement chimique, pas de cire – brillance naturelle.

Entretien : classique, avec emploi d’un savon hydrofugeant spécifique au sol béton.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dalle Béton – poncée et polie, sans chimie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dalle Béton – poncée et polie, sans chimie

SOLAG Aucun commentaire

Nettoyage Spécialisé

Nous avons été contacté par la responsable de l’entretien du restaurant du Centre des Impôts d’Avignon, car le carrelage du restaurant était terne, les joints noirs, malgré une  intervention quotidienne de nettoyage qui laissait une mauvaise sensation de saleté.

Découverte du chantier

Découverte du chantier

En cours de nettoyage spécialisé

En cours de nettoyage spécialisé

Nous sommes intervenus en « Nettoyage spécialisé » afin de restituer l’esthétique perdue de ce sol qui n’avait qu’une 20aine d’années. Le souci ne venant pas du sol en lui même, mais plus des techniques et produits d’entretien utilisés dans cette salle de restaurant, nous avons proposé une formation adaptée à ce lieu pour le personnel d’entretien.

Durant les temps de fermetures du restaurant, le sol a été décapé  dans les moindres recoins pour éliminer toutes traces des précédents entretiens, puis rincé et neutralisé.

Fin de chantier

Fin de chantier

Il nous avait été confié 460 m², que nous avons géré en une journée à 4 compagnons. La formation à l’entretien s’est étalée  sur une matinée.