SOLAG Pas de commentaire

Restauration d’un sol en terre-cuite à Crillon-le-Brave

[Le projet du jour]

Matériau : Parefeuille
Finition : Cire
Superficie : 157 m²
Budget : 4700 €
Lieu : Crillon-le-Brave (84)

Restauration d’un sol en terre-cuite à Crillon-le-Brave :

La protection de ces terres-cuites s’est écaillée avec le temps, ce qui rend l’aspect esthétique particulièrement désagréable et l’entretien extrêmement difficile.

SOLAG a donc mis en place une solution pérenne avec une protection cirée, facile d’entretien, après avoir décaper toute la protection précédente.

Vous pouvez retrouver tous nos autres réalisations sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

Restauration d’un sol en parefeuille à Arles

[Le projet du jour]

Matériau : Parefeuille
Finition : Cire + Métallisation
Superficie : 25 m² + 17 ml
Budget : 1000 €
Lieu : Arles (13)

Restauration d’un sol en parefeuille à Arles :

Après avoir loué sa maison à des locataires, il arrive que l’état des sols ait été dégradé ! Ici, de grosses couches de cire étaient restés à certains endroit, tandis qu’à d’autres il n’y avait plus du tout de protection. La propriétaire des lieux avait gratté autant que possible le restant de cire, mais n’a pas réussi à enlever entièrement l’ancienne protection. De plus, l’escalier en terre cuite devenait très dangereux, car il était très glissant.

SOLAG a donc mis tout son savoir-faire à sa disposition pour enlever toute la cire restante, afin de protéger dans un deuxième temps le sol en terre cuite et supprimer toute la glissance de l’escalier !

Vous pouvez retrouver tous nos autres réalisations sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG 2 commentaires

Restauration d’un sol en terre-cuite dans un château à Carpentras

[Le projet du jour]

Matériau : Terre-cuite
Finition : Ciré
Superficie : 290 m²
Budget : 5000 €
Lieu : Carpentras (84)

Restauration d’un sol en terre-cuite dans un château à Carpentras :

Château inscrit au titre des monuments historiques depuis 1945, les propriétaires ont décidé de lui donner peau neuve afin d’accueillir le public dans un esprit “néo-classique chic” tout en gardant son esprit provençal. Et qui dit Provence, dit tomettes !

Dans cet espace digne d’un palace, il était nécessaire d’entretenir et de redonner un coup d’éclat aux sols en tomettes provençales du château grâce à une intervention spécialisée qui protégera ces terres-cuites avec une cire naturelle, tout en facilitant l’entretien de ce matériau très poreux.

Vous pouvez retrouver toutes nos autres réalisations sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

Restauration d’un sol en terre-cuite dans une maison à Carpentras

[Le projet du jour]

Matériau : Terre-cuite
Finition : Cire naturelle
Superficie : 100 m²
Budget : 3 500 €
Lieu : Carpentras (84)

Suite à l’acquisition de sa nouvelle demeure, Monsieur G. souhaite restaurer les sols du rez de chaussée en terre cuite.

Pourquoi ?

Pour faire disparaître les traces de vieillissement des anciens traitements, mais aussi les marques au sol de l’ancien mobilier et désencrasser les joints.
L’entretien de ces terres-cuites doit aussi devenir plus facile.

Vous pouvez retrouver tous nos chantiers sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

Intervention spécialisée sur un sol en terre-cuite dans une cuisine

[LE PROJET DU JOUR]

Matériau : Terre-cuite
Finition : Cire naturelle
Superficie : 40 m²
Budget : moins de 900 €
Lieu : Ménerbes (84)

Suite à l’agencement d’une nouvelle cuisine élaborée par les Cuisines Fabre, l’enlèvement des anciens meubles laissent apparaître des terres cuites brutes sans vécu et sans protection. Le sol n’est donc plus uni.

Afin d’éviter ce problème visuel fortement disgracieux, nous avons mis en en œuvre un protocole de vieillissement sur les terres-cuites. Nous les avons ensuite traité avec une cire naturelle. Les terres-cuites mises à nu font désormais partie intégrante de l’homogénéité du sol.

Il n’y a plus qu’une chose à ajouter :

À TABLEEEE !

Vous pouvez retrouver tous nos chantiers sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

À la manière de… Jean-Pierre Coffe !

Comme disait Jean-Pierre Coffe : « Y’en a marre ! »

Beaucoup de petites tâches sont éparpillées sur les carreaux de terre cuite que nous voyons sur cette image. Cela donne l'impression d'un sol mal entretenu et très abîmé.
Traces de Produit de traitement des poutres
Sur cette photo, nous constatons que les carreaux en terre cuite ont subi une forte détérioration, suite à un dégât des eaux. Les carreaux ont beaucoup de tâches foncées.
Tâches produites suite à dégât des eaux (ne partent pas)

– « Y’en a marre » d’exiger de la terre cuite des qualités qu’elle n’a pas ! C’est un matériau qui peut atteindre plus de 50% de porosité et qu’il faut protéger mais impérativement laisser respirer.

Sur cette photo, une dizaine de carreaux en terre cuite ont été endommagés par du sel remonté à la surface du sol suite à un dégât des eaux.
Remontées de sels suite à dégât des eaux

– « Y’en a marre » de croire que tout ce qui tâche la terre cuite est éliminable ! La profondeur de la pénétration peut être un frein, l’ancienneté de cette tâche aussi ; Certains produits comme par exemple la colle à placo-plâtre, les produits de traitement de poutres et charpentes sont pratiquement non éliminables. Comment être sûr de pouvoir retirer 100% d’une peinture rouge pour terre cuite ? 100% d’une colle pour moquette ? 100% des résidus d’un coulage de ciment effectué il y a quelques années en arrière ?

– « Y’en a marre » de croire que le ciment est compatible avec ce matériau ! Préférer un mortier de chaux pour sa pose.

– « Y’en a marre » de prétendre que la terre cuite se ponce sans dommage ! Au contraire : poncer une terre cuite c’est enlever la partie protectrice naturelle appelée « fleur » ; Éliminer la fleur, c’est obtenir un matériau très fragile et de granulométrie importante qui se désagrège très rapidement en quelques années.

– « Y’en a marre » de croire que nettoyer la terre cuite à l’acide chlorhydrique est efficace et sans risque !

– « Y’en a marre » de croire qu’il n’y a pas de risque à marcher sur une terre cuite non protégée et mouillée !

Sur ces carreaux en terre cuite, nous pouvons voir des traces de pas faites lorsque le sol était encore mouillé et qui ne pourront pas partir car c'est le matériau lui-même qui a été modifié.
Traces de pas faîtes sur terre cuite mouillée

Un peu d’histoire :

Les plus anciennes briques de l’histoire remontent à 8000 ans avant J.C. (Terre crue – Jéricho)
Les premières céramiques remontent à 7000 ans avant J.C.
Première véritable utilisation de la terre cuite remonte à 3000 ans avant J.C.
Les Grecques, les Romains utilisaient la terre cuite dans la construction de bâtiments, de bassins … et à notre époque, le moindre dégât des eaux est une véritable catastrophe !

Restauration terre cuite :

Vous l’aurez compris, rien n’est jamais acquis dans ce bas monde, faites confiance dans les dires de l’artisan, suivez ses consignes, mais avant tout, assurez-vous qu’il est qualifié pour la restauration d’un sol quel qu’il soit ; N’hésitez pas à lui demander sa Carte Professionnelle (Obligatoire) délivrée par la Chambre des Métiers ainsi que son attestation d’assurance pour ce type de prestation. Ces documents doivent préciser : « Restauration des sols » pour la carte, et « Restauration des sols ainsi que les matières concernées (Tel que Marbre, mosaïque, terre cuite, carreau de ciment…) pour la Responsabilité Civile.

LA TERRE CUITE EST UN PATRIMOINE QU’IL FAUT PRÉSERVER AFIN DE CONTINUER LA TRANSMISSION AUX GÉNÉRATIONS FUTURES

SOLAG Pas de commentaire

Exigences particulières sur terre cuite ancienne : Savoir-faire d’excellence

Notre cliente nous a contacté pour la restauration de ses terres-cuites anciennes, dans sa résidence secondaire de la région.

SOLAG est labélisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) depuis presque 10 ans.
Le label définit ainsi ses entreprises :

“Ces entreprises sont capables d’intervenir sur des chantiers hors normes, de répondre aux commandes les plus originales, de proposer des solutions inédites et sur mesure pour satisfaire les besoins les plus pointus et les clients les plus exigeants.”

En faisant appel à SOLAG, notre cliente a donc pu exiger les points suivants :

  • garder la patine de ses terres cuites
  • ne remplacer aucun pavement
  • faire disparaître du regard les éclats de terre cuite
  • faire disparaître les différences de niveau dans les carreaux creusés par l’usure
restauration terre cuite ancienne par SOLAG - avant
état de lieux avant chantier restauration terre cuite ancienne
éclats et différences de niveau sur terre cuite ancienne - SOLAG
éclats et différences de niveau sur terre cuite ancienne

Après l’étape d’un décapage très spécialisé pour garder la patine, nous avons éliminé, carreau par carreau, toutes les écailles et toutes les parties “mortes”.

Nous avons ensuite comblé les pavements en creux avec un mortier adapté saturé en poudre et morceaux de terre cuite (appelé “chamotte”) pour apporter couleur et dureté.

Enfin, mise en oeuvre des protections par imprégnation et traitement de surface :

restauration terre cuite ancienne par SOLAG - après
livraison chantier restauration terre cuite ancienne
restauration terre cuite ancienne par SOLAG - après
livraison chantier restauration terre cuite ancienne
SOLAG Pas de commentaire

Retour sur… Mars 2017 (partie 2)

Suite et fin de notre récapitulatif du mois de mars 2017 :

5- Particulier, Le Thor (84) – marbre

  • restauration complète
  • reprise des fissures et éclats
  • finition par poli brillance
Restauration marbre - SOLAG
Restauration marbre - avant
Restauration marbre - SOLAG
Restauration marbre -après
Terrasse en travertin - SOLAG
Terrasse en travertin - SOLAG

6- Particulier, Petit Palais (84) – travertin + pierre de Tavel

  • élimination d’un voile blanchâtre

7- Particulier, Avignon (84) – carreaux ciment

  • protocole de restauration
Restauration carreaux ciment - SOLAG
Restauration carreaux ciment
Restauration parefeuille - SOLAG
Restauration parefeuille
Restauration parefeuille - SOLAG
Restauration parefeuille

8- Particulier, Sorgues (84) – parefeuille

  • protocole de restauration
  • protection par cire naturelle
SOLAG Pas de commentaire

Retour sur… Mars 2017 (partie 1)

Ce mois de mars a été rempli de chantiers mais aussi de rencontres avec des clients amoureux de leur patrimoine.

Nous sommes intervenus sur divers types de sols, divers matériaux, chacun racontant sa propre histoire.

En voici un récapitulatif en images :

1- Galerie Marchande Auchan le Pontet (84) – marbre

  • Fin de chantier : 8 000 m² de marbre restaurés en 3 mois, en partenariat avec la marbrerie Milesi
  • Tournage d’une vidéo avec les équipes de Ce Soir ou Jamais : affaire à suivre très prochainement…
Tournage vidéo en cours
Tournage vidéo en cours
Tournage vidéo en cours
Tournage vidéo en cours
Fin de chantier Auchan - Restauration marbre
Fin de chantier Auchan - Restauration marbre
Fin de chantier Auchan - Restauration marbre
Fin de chantier Auchan - Restauration marbre
Fin de chantier Auchan - Restauration marbre
Fin de chantier Auchan - Restauration marbre
Relais & Châteaux - avant
Relais & Châteaux - avant
Relais & Châteaux - après
Relais & Châteaux - après

2- Relais & Chateaux *****, Gordes (84) – pierre d’Espeil

Agrandissement d’une salle de restaurant :

  • ponçage de planitude
  • traitement minéralisant

3- Particulier, Marseille (13) – tomettes

Découverte de tomettes sous un parquet collé :

  • élimination des colles et ragréages
  • protocole de conservation
Découverte de tomettes
Découverte de tomettes - avant
Découverte de tomettes
Découverte de tomettes - après
conservation terre cuite - SOLAG
conservation terre cuite - avant
conservation terre cuite - SOLAG
conservation terre cuite - après

4- Particulier, L’Isle sur la Sorgue (84) – terre cuite

  • protocole de conservation
  • protection par cire naturelle
SOLAG Pas de commentaire

SOLAG DANS VOTRE MAIRIE

La Mairie de Velleron (84) nous a contacté afin de restaurer les terres cuites de leur Salle du Conseil Municipal.

salle du Conseil Municipal : avant
salle du Conseil Municipal : avant

Pour des raisons évidentes de facilité d’entretien, leur choix s’est porté sur une finition avec cire chimique (métallisation).

salle du Conseil Municipal : avant
salle du Conseil Municipal : avant
salle du Conseil Municipal : avant
salle du Conseil Municipal : avant

Résultats :

  • un matériaux nettoyé en profondeur de ses traces des années passées
  • un sol satiné
  • des couleurs réchauffées
salle du Conseil Municipal : après
salle du Conseil Municipal : après
salle du Conseil Municipal : après
salle du Conseil Municipal : après

Les Conseils Municipaux des 40 prochaines années pourront bénéficier de toute la chaleur naturelle de la terre cuite.