SOLAG Pas de commentaire

Restauration d’un sol en terre-cuite à Crillon-le-Brave

[Le projet du jour]

Matériau : Parefeuille
Finition : Cire
Superficie : 157 m²
Budget : 4700 €
Lieu : Crillon-le-Brave (84)

Restauration d’un sol en terre-cuite à Crillon-le-Brave :

La protection de ces terres-cuites s’est écaillée avec le temps, ce qui rend l’aspect esthétique particulièrement désagréable et l’entretien extrêmement difficile.

SOLAG a donc mis en place une solution pérenne avec une protection cirée, facile d’entretien, après avoir décaper toute la protection précédente.

Vous pouvez retrouver tous nos autres réalisations sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

Restauration d’un sol en parefeuille à Arles

[Le projet du jour]

Matériau : Parefeuille
Finition : Cire + Métallisation
Superficie : 25 m² + 17 ml
Budget : 1000 €
Lieu : Arles (13)

Restauration d’un sol en parefeuille à Arles :

Après avoir loué sa maison à des locataires, il arrive que l’état des sols ait été dégradé ! Ici, de grosses couches de cire étaient restés à certains endroit, tandis qu’à d’autres il n’y avait plus du tout de protection. La propriétaire des lieux avait gratté autant que possible le restant de cire, mais n’a pas réussi à enlever entièrement l’ancienne protection. De plus, l’escalier en terre cuite devenait très dangereux, car il était très glissant.

SOLAG a donc mis tout son savoir-faire à sa disposition pour enlever toute la cire restante, afin de protéger dans un deuxième temps le sol en terre cuite et supprimer toute la glissance de l’escalier !

Vous pouvez retrouver tous nos autres réalisations sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG 2 commentaires

Conservation d’un palier extérieur en Granito

[Le projet du jour]

Matériau : Granito
Finition : Minéralisation
Superficie : 1 palier
Budget : 270 €
Lieu : Saint-Saturnin-les-Avignon (84)

Conservation d’un palier extérieur en Granito :

Éliminer les taches grasses en extérieur est un vrai fléau. En effet, en plus de pénétrer en profondeur dans la matière, ces taches colorent le matériau.

Des taches disgracieuses qui nuisent ostensiblement à l’esthétique du sol.

Après avoir essayé tous les produits à sa disposition, la propriétaire a fait appel au savoir-faire de SOLAG !

Les solutions adaptées de SOLAG ont fait leur preuve pour résoudre ce problème, tout en protégeant le matériau des futures catastrophes.

Vous pouvez retrouver tous nos autres réalisations sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG 2 commentaires

Restauration d’un sol en terre-cuite dans un château à Carpentras

[Le projet du jour]

Matériau : Terre-cuite
Finition : Ciré
Superficie : 290 m²
Budget : 5000 €
Lieu : Carpentras (84)

Restauration d’un sol en terre-cuite dans un château à Carpentras :

Château inscrit au titre des monuments historiques depuis 1945, les propriétaires ont décidé de lui donner peau neuve afin d’accueillir le public dans un esprit “néo-classique chic” tout en gardant son esprit provençal. Et qui dit Provence, dit tomettes !

Dans cet espace digne d’un palace, il était nécessaire d’entretenir et de redonner un coup d’éclat aux sols en tomettes provençales du château grâce à une intervention spécialisée qui protégera ces terres-cuites avec une cire naturelle, tout en facilitant l’entretien de ce matériau très poreux.

Vous pouvez retrouver toutes nos autres réalisations sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

Restauration d’un sol en terre-cuite dans une maison à Carpentras

[Le projet du jour]

Matériau : Terre-cuite
Finition : Cire naturelle
Superficie : 100 m²
Budget : 3 500 €
Lieu : Carpentras (84)

Suite à l’acquisition de sa nouvelle demeure, Monsieur G. souhaite restaurer les sols du rez de chaussée en terre cuite.

Pourquoi ?

Pour faire disparaître les traces de vieillissement des anciens traitements, mais aussi les marques au sol de l’ancien mobilier et désencrasser les joints.
L’entretien de ces terres-cuites doit aussi devenir plus facile.

Vous pouvez retrouver tous nos chantiers sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

Intervention spécialisée sur un sol en terre-cuite dans une cuisine

[LE PROJET DU JOUR]

Matériau : Terre-cuite
Finition : Cire naturelle
Superficie : 40 m²
Budget : moins de 900 €
Lieu : Ménerbes (84)

Suite à l’agencement d’une nouvelle cuisine élaborée par les Cuisines Fabre, l’enlèvement des anciens meubles laissent apparaître des terres cuites brutes sans vécu et sans protection. Le sol n’est donc plus uni.

Afin d’éviter ce problème visuel fortement disgracieux, nous avons mis en en œuvre un protocole de vieillissement sur les terres-cuites. Nous les avons ensuite traité avec une cire naturelle. Les terres-cuites mises à nu font désormais partie intégrante de l’homogénéité du sol.

Il n’y a plus qu’une chose à ajouter :

À TABLEEEE !

Vous pouvez retrouver tous nos chantiers sur notre blog et/ou vous inscrire à notre newsletter en remplissant le formulaire suivant :

SOLAG Pas de commentaire

Exigences particulières sur terre cuite ancienne : Savoir-faire d’excellence

Notre cliente nous a contacté pour la restauration de ses terres-cuites anciennes, dans sa résidence secondaire de la région.

SOLAG est labélisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) depuis presque 10 ans.
Le label définit ainsi ses entreprises :

“Ces entreprises sont capables d’intervenir sur des chantiers hors normes, de répondre aux commandes les plus originales, de proposer des solutions inédites et sur mesure pour satisfaire les besoins les plus pointus et les clients les plus exigeants.”

En faisant appel à SOLAG, notre cliente a donc pu exiger les points suivants :

  • garder la patine de ses terres cuites
  • ne remplacer aucun pavement
  • faire disparaître du regard les éclats de terre cuite
  • faire disparaître les différences de niveau dans les carreaux creusés par l’usure
restauration terre cuite ancienne par SOLAG - avant
état de lieux avant chantier restauration terre cuite ancienne
éclats et différences de niveau sur terre cuite ancienne - SOLAG
éclats et différences de niveau sur terre cuite ancienne

Après l’étape d’un décapage très spécialisé pour garder la patine, nous avons éliminé, carreau par carreau, toutes les écailles et toutes les parties “mortes”.

Nous avons ensuite comblé les pavements en creux avec un mortier adapté saturé en poudre et morceaux de terre cuite (appelé “chamotte”) pour apporter couleur et dureté.

Enfin, mise en oeuvre des protections par imprégnation et traitement de surface :

restauration terre cuite ancienne par SOLAG - après
livraison chantier restauration terre cuite ancienne
restauration terre cuite ancienne par SOLAG - après
livraison chantier restauration terre cuite ancienne
SOLAG Pas de commentaire

SOS : MA TERRE CUITE EST SOUS LES EAUX

Comme son nom l’indique, un dégât des eaux cause de sérieux dégâts sur nos sols.

Sur la terre cuite, des remontées de salpêtre apparaissent rapidement :

terre cuite suite à dégât des eaux
terre cuite suite à dégât des eaux
terre cuite suite à dégât des eaux
terre cuite suite à dégât des eaux
terre cuite suite à dégât des eaux
terre cuite suite à dégât des eaux

Afin de pouvoir les restaurer, il faut tout d’abord attendre le séchage complet du matériau, pouvant aller de plusieurs semaines à plusieurs mois selon l’ampleur des dégâts. Ce n’est qu’ensuite que nous pouvons intervenir sereinement et mettre en place nos protocoles de restauration.

La finition la plus adaptée sera positionnée : cire naturelle ou chimique, huile, huile-cire… Ici, la cire naturelle.

finition par cire naturelle
finition par cire naturelle
finition par cire naturelle
finition par cire naturelle
finition par cire naturelle
finition par cire naturelle

Attention toutefois : la restauration des terres cuites entraîne l’élimination de la patine “naturelle”, apparue au fil des années.

terre cuite restaurées et traitées à la cire naturelle
finition par cire naturelle
SOLAG Pas de commentaire

LE CHOIX DE L’ANCIEN

Parquet ancien - Avant

Parquet ancien – Avant

Le choix de notre cliente s’est porté sur l’achat, non pas d’un parquet neuf, mais de lames d’un ancien parquet ancien démonté, stocké et revendu par la société LEMIERE MATERIAUX, notre partenaire (récupération de matériaux anciens).

Un tel chantier nécessite plusieurs étapes :

1– Démontage du parquet, (par notre partenaire Lemière Matériaux)

2– Stockage 10 à 15 jours sur le nouveau site de pose,

3– Nettoyage des lames entreposées avant repositionnement (par notre sous-traitant parqueteur)

Parquet ancien - Après

Parquet ancien – Après

4– Découpe selon nouveau type de pose et repositionnement du parquet sur le sol (par notre sous-traitant parqueteur)

5– Action de conservation : Micro décapage des surfaces, mise en patines de certaines pièces pour harmonisation et traitement adapté de l’ensemble de la surface (ici, c’est une mise en cire à chaud en 2 couches avec une composition de cire particulière : cire d’abeille et de carnauba selon nos propres proportions)

 

La contrainte (parce qu’il y en a toujours une) : conserver la patine naturelle de ce bois

Le but : Donner l’impression que ce parquet a vécu dans cette maison depuis son origine

Parquet ancien - Avant

Parquet ancien – Avant

Parquet ancien - Après

Parquet ancien – Après

 

SOLAG 2 commentaires

Une Découverte inopinée sous la Moquette de mon salon

En rénovant son appartement, un particulier a fait une découverte inopinée ! Des tomettes provençales dissimulées depuis de nombreuses années sous la moquette de son salon, quelle surprise !

Donne moi un conseil…

Plutôt que de recouvrir à nouveau ces tomettes avec un nouveau revêtement comme un « Lino », nous lui avons suggéré d’enlever la moquette et restaurer les tomettes provençales, qui s’y trouvaient déjà.

SOLAG est donc intervenu afin d’enlever et évacuer la moquette. Mais tout n’est pas aussi simple dans la restauration des sols, vous vous en doutez ! Oui, il y avait là de belles tomettes qui ne méritaient pas d’être enfouies sous une moquette, certes mais ce sol avait aussi connu quelques mésaventures…

Certaines parties du sol avaient été rebouchées au ciment gris, quelques tomettes avaient été repeintes grossièrement en rouge, d’autres étaient branlantes ou encore tout simplement manquantes.

Mais chaque chose en son temps…

Dans un premier temps, il a fallu décaper cette peinture, nettoyer les tomettes et recoller les tomettes branlantes tout en suivant les principes de pose d’origine.

Puis sur les « rustines » en ciment, la création d’un trompe-l’œil au motif des tomettes était inévitable, en effet l’état du sol ne permettait pas un remplacement du ciment par d’autres tomettes.

Une fois « les réparations » faites, les tomettes propres et sèches, il a fallu traiter les surfaces avec un procédé de cire à chaud. Il s’agit là de notre propre formule de cire qui permet de bénéficier d’une cire plus riche à hauteur de 35%. Celle-ci a la capacité de protéger, stabiliser et ralentir le vieillissement des tomettes.

Et après ?

Un protocole d’entretien spécialement adapté au sol de la pièce restaurée est ensuite mis en place. Il qui permettra de maintenir l’esthétique du sol pour une période d’au moins 2 générations.

  • Un chantier, toutes phases comprises, de 13 jours.
  • Pas de poussière superflue.
  • Une pièce avec son cachet d’origine.
  • Un budget 3 fois moins coûteux qu’un nouveau revêtement.
  • Que demander de plus ?
Colle de moquette sur tomettes provençales
Avant
Tomettes restaurées après l'évacuation de la moquette
Après